En présence du réalisateur

Léopard d’Or du dernier Festival de Locarno, le nouveau long-métrage de Pedro Costa, dont le titre porte le nom de sa glorieuse actrice, confirme, avec sa majesté et sa beauté spectrale, la place à la fois singulière et immense qu’occupe aujourd’hui le réalisateur portugais. Sculpté dans une sensuelle poésie tragique, Vitalina Varela constitue une expérience inoubliable de cinéma.